Sommaire
Partager l'article

L’essentiel sur les cépages d’Alsace

Compris entre Mulhouse et Strasbourg, le vignoble d'Alsace produit essentiellement des vins blancs, généreux et dotés d'une vaste palette d'arômes et de saveurs. De par la nature des sols et surtout un climat froid et sec, les vendanges sont plus tardives qu'ailleurs, ce qui permet de produire une vaste gamme de vins, en majorité secs, parfois très fruités, presque floraux. Fort de 4 AOC, le vignoble est le seul vignoble français à mettre en exergue ses cépages plutôt que des appellations. Des cépages autorisés au nombre de 10, parmi lesquels 7 occupent le palmarès.

Image à la une

Le riesling, le cépage rhénan le plus courant

Ce raisin, célèbre pour son arôme tout à la fois fruité et floral et son acidité, donne des vins blancs d’une grande fraîcheur, particulièrement amples, vifs et élégants. Ce sont des vins de gastronomie qui se marient avec la choucroute, les poissons et les fruits de mer.

Le gewurztraminer, ou « gewurzt » pour les amateurs

Ce cépage d’origine autrichienne qui produit des raisins dorés est emblématique de l’Alsace. Il offre des vins blancs fruités et puissants, moelleux, parfois même liquoreux, parfaits pour accompagner des mets forts en épices, ou même des fromages relevés.

Le sylvaner, un cépage traditionnel pour un vin blanc frais

Ce cépage aux grappes de raisins jaune doré permet de produire un vin blanc frais, désaltérant, plutôt sec, qui se boit facilement. Il se consomme facilement à l’heure de l’apéritif et s’associe bien avec les coquillages, les poissons, et la charcuterie.

Le pinot gris, un cépage fort d’une grande richesse aromatique

Ce cépage de tradition, anciennement tokay, produit des vins moelleux et sucrés et pourvus d’une richesse aromatique étonnante, complexe pour certains, subtile pour d’autres. C’est le vin idéal à l’apéritif ou pour accompagner un foie gras, un gibier ou une viande blanche.

Le pinot blanc, le cépage des vins tendres et légers

Avec le pinot blanc, vous êtes sûr de déguster un vin blanc d’une grande délicatesse, très équilibré teinté tout à la fois d’une acidité mesurée et d’une certaine fraîcheur. Le juste milieu entre un vin sec et un vin plus doux. Parfait en toutes occasions.

Le muscat d’Alsace, différent de celui du sud

Les deux cépages de muscat cultivés en Alsace donnent des vins blancs secs et frais, teintés d’une légère touche d’amertume. C’est le vin le plus proche de la saveur du raisin, qui se déguste à l’apéritif ou en accompagnement d’entrées ou de légumes.

Le pinot noir, le cépage du seul vin rouge d’Alsace

Originaire de Bourgogne, le pinot noir est le seul cépage autorisé en Alsace. Il offre des vins rouges fruités, très légers, à boire jeunes. Ce sont des vins où les notes de fruits rouges explosent en bouche, parfaits pour les viandes rouges, le gibier et la charcuterie. Plus rarement, le chasselas, le savagnin rose (cépage utilisé pour le Klevener de Heiligenstein) et l’uuxerrois composent aussi des vins typiquement alsaciens.