Sommaire
Partager l'article

Quels sont les cépages de Bourgogne ?

Évoquer la Bourgogne ne peut se faire sans parler de vin. Car cette région de l'est de la France qui s'étend de la Loire jusqu'aux prémices de l'Île-de-France, est indéniablement un grand territoire viticole L'un des plus anciens même puisque le vin y serait élaboré depuis plus de 2000 ans. Toujours est-il que quatre grands cépages, ancestralement cultivés dans la région, permettent de faire naître les plus grands vins du monde.

Image à la une

La spécificité du vignoble bourguignon

En Bourgogne, il existe des appellations communales ou régionales, des premiers crus et des grands crus (Romanée-Conti, Clos-Vougeot ou Corton-Charlemagne), au sein desquelles les vins ne sont élaborés qu’à partir d’un seul cépage.

C’est une des principales différences avec les vins de Bordeaux qui sont plutôt des vins d’assemblage. Ce qui fait du vignoble bourguignon un vrai vignoble de terroir, qui tire son essence de la nature du sol et du savoir-faire du vigneron. Un vignoble qui produit des vins élégants, qui jouent sur la finesse, et qui se partagent entre blanc et rouge. Quant aux bouteilles, elles diffèrent par la forme des bouteilles de Bordeaux.

Les cépages de vins rouges de Bourgogne

Deux cépages se partagent les terres bourguignonnes mais c’est surtout le pinot noir, l’un des plus anciens cépages, qui est le plus cultivé. Il faut dire qu’il apprécie le climat frais de la Bourgogne. Les vins prestigieux comme le Pommard, le Nuits-Saint-Georges, le Mercurey… sont d’ailleurs élaborés à partir de ce cépage qui offre une large palette d’arômes, entre les fruits rouges et les notes florales, rehaussées de délicates notes épicées.

L’autre cépage de rouge le plus répandu en Bourgogne est le gamay qui apprécie les sols acides et granitiques du Maconnais. Il produit de petites grappes compactes et permet d’élaborer des vins légèrement acidulés et donc rafraîchissants et chaleureux, aux accents fruités et épicés. À boire plutôt jeunes.

Les principaux cépages de Bourgogne en blanc

Là encore, deux cépages sont principalement cultivés en Bourgogne. Le plus courant étant le chardonnay, un cépage qui a l’avantage de s’adapter à toutes les conditions culturales et climatiques. C’est d’ailleurs le cépage le plus planté au monde mais la Bourgogne sait le mettre en valeur. Les vins qui en sont issus affichent une vraie vivacité, une certaine minéralité et des arômes de fruits à chair blanche et de fruits secs. Il est la base des Côte de Beaune et Maconnais.

 

L’aligoté est le cépage typique de la côte châlonnaise. Les vins produits à partir de ce raisin affichent une robe relativement pâle et des arômes discrets de fruits verts. Ils sont à consommer jeunes.

D’autres cépages bourguignons moins répandus

Dans les vignobles bourguignons sont aussi plantés des sauvignons que l’on a plus l’habitude de rencontrer dans le Bordelais, ou encore le césar, un cépage rouge ancien, le melon dans certains crémants, et le sacy, du côté de Saint-Pourçain, souvent assemblé avec du chardonnay et du sauvignon.