Sommaire
Partager l'article

Comment faire un rhum arrangé ?

Indissociablement lié aux Antilles, et plus particulièrement à la Réunion, le rhum arrangé est la boisson créole par excellence. Préparation à base de rhum blanc, le rhum arrangé est certainement né dans les cales des bateaux des pirates et autres marchands qui naviguaient sur la route des Indes. Aujourd'hui, le rhum arrangé , issu d'une macération de différents ingrédients, revêt un aspect festif.

Image à la une

Les ingrédients de base d’un rhum arrangé

Il n’y a pas un rhum arrangé qui ressemble à un autre tant les recettes diffèrent suivant les ingrédients qu’on y fait macérer.

Aux Antilles, chaque famille possède sa recette propre qui sera transmise de génération en génération. Pour autant, on y retrouve plus ou moins les mêmes ingrédients de base. À commencer par le rhum. Le rhum blanc est à privilégier, agricole ou traditionnel, car il s’imprègne plus facilement des saveurs développées.

Évidemment, plus le degré d’alcool du rhum sera élevé, plus le rhum arrangé sera puissant. Un rhum ambré donnera une note légèrement épicée à la boisson.

Au rhum s’ajoutent toujours des fruits. S’ils sont frais, c’est mieux mais des fruits cuits ou congelés peuvent aussi entrer dans la composition d’un rhum arrangé. Ensuite, pour parfumer le rhum arrangé, les épices entrent en scène. Vanille, cannelle et gingembre sont les plus courants mais tout est possible.

Enfin, certains ajoutent des feuilles d’herbes aromatiques comme la menthe ou la citronnelle. Et on n’oublie pas le sucre de canne pour adoucir le rhum arrangé. Suivant le taux de sucre des fruits, sa quantité variera. Généralement, on compte 2 cuillères à soupe pour un litre de préparation.

L’élaboration du rhum arrangé

L’idéal pour préparer son rhum arrangé est la fontaine en verre qui permet d’insérer facilement tous les ingrédients. Quant au robinet, il permet de goûter la préparation en cours de macération. L’essentiel dans le choix du contenant étant qu’il soit hermétique et n’altère pas la saveur du rhum arrangé.

Les fruits, suffisamment mûrs mais pas passés, sont coupés en morceaux puis déposés dans le rhum avec les épices et les herbes. Comptez environ la même quantité de fruits que de rhum. Ensuite, il suffit d’installer votre contenant à température ambiante et à l’abri de la lumière. Et surtout de patienter le temps que le rhum absorbe les arômes de tous les ingrédients.

La macération peut ainsi durer de 2 à 9 mois, suivant l’effet recherché. Mais la moyenne est de 3 mois. Ensuite, il est essentiel de filtrer la préparation qui pourra se conserver pendant quelques années.

 

Quelques conseils pour un rhum arrangé réussi

  • Avec de bons ingrédients, on fait un bon rhum arrangé. Privilégiez un rhum blanc agricole de qualité et des fruits bio
  • Variez les plaisirs en choisissant des fruits exotiques, des agrumes mais aussi des fruits du jardin ou du verger ou encore des fruits secsRemplacez le sucre par du miel, du sirop d’agave ou d’érable, mais ayez la main légère. Il est facile
  • d’ajouter du sucre en cours de macération
  • N’hésitez pas à tester des saveurs différentes avec du romarin, du thym, de l’anis, de la cardamome, de la badiane…ou du piment.