Sommaire
Partager l'article

Quels sont les bienfaits de l’huile d’olive ?

Indissociable de la cuisine méditerranéenne, l'huile d'olive est plus qu'un ingrédient. C'est une tradition culinaire à part entière, un fleuron de l'économie locale, un savoir-faire ancestral transmis de génération en génération. Elle accompagne les viandes, les poissons, les légumes et les salades, entre dans la composition de sauces ou de desserts, est même utilisée comme base de produits cosmétiques...Bref, difficile de faire l'impasse sur l'huile d'olive. D'autant qu'elle recèle des bienfaits non négligeables pour la santé.

Image à la une

Les différents types d’huile d’olive

S’il est des produits très réglementés, c’est bien l’huile d’olive. Une réglementation qui rend parfois les étiquettes bien difficiles à lire et à comprendre.

On y retrouve d’abord le pays de provenance des olives et le lieu de production de l’huile. Au niveau des huiles d’olive françaises, sachez qu’on distingue 8 AOP (Corse, Nîmes, Nyons, Vallée des Baux-de-Provence, Haute-Provence, Aix-en-Provence, Nice et Provence).

L’autre mention importante est la catégorie. Ainsi, une huile vierge est obtenue par pressage mécanique, sans traitement chimique ni chauffe qui altère ses qualités. Quant à l’huile vierge extra, c’est le top car d’autres critères tels que la qualité des olives sont pris en compte.

Enfin, on peut y trouver indiqué le fruité vert, mûr ou noir, trois familles de goût qui désignent aussi des modes de fabrication.

Les bénéfices de l’huile d’olive sur le bien-être

Certes, une huile d’olive est une huile végétale qui contient 100 % de lipides. Pour autant, ces acides gras sont, en moyenne, à 75 % mono-insaturés (Omega 9), à 15 % saturés et à 10 % poly-insaturées (Omega 6 et 3). Et ce sont ces Oméga 3, 6 et 9, des acides gras essentiels, qui présentent des bénéfices sur notre bien-être.

En effet, leur consommation aurait une incidence sur la diminution des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC, diabète de type 2, maladies coronariennes…) et du « mauvais cholestérol » dans le sang.

De plus, l’huile d’olive contient des antioxydants, et en particulier des polyphénols ainsi que des vitamines E et K. Or ces antioxydants sont reconnus pour leur action sur le vieillissement cellulaire, la coagulation sanguine, la solidité des os, la bonne santé de nos yeux et l’élasticité de la peau. Enfin, ils permettraient de freiner l’apparition de certains cancers.

À consommer toutefois avec modération

C’est une évidence, l’huile d’olive est très calorique donc il ne faut pas en abuser. Les instances de santé considèrent ainsi qu’une consommation quotidienne d’huile végétale doit se situer autour de 2 à 4 cuillères à soupe. L’idéal étant de varier les huiles qui ont toutes des bénéfices nutritionnels.

L’huile d’olive peut ainsi être associée aux huiles de pépins de raisin, de noix, de lin, de noisette ou de colza, toutes riches en Oméga 3, 6 ou 9.

L’huile d’olive est idéale pour les assaisonnements de salades ou de légumes, ou sur un poisson ou une viande, simplement ajoutée en fin de cuisson.

En effet, l’huile d’olive ne doit pas être utilisée pour les fritures et il est préférable de s’en servir pour les cuissons à basse température afin qu’elle garde toutes ses qualités gustatives et nutritionnelles.